Sud-Ouest du 30 octobre 2014 

Des centrales nucléaires dont celle du Blayais illégalement survolées par des drones 

Les survols, observés à la mi-octobre sur plusieurs sites en France, ont été "sans conséquences" selon EDF. Mais personne ne sait qui pilotait ces drones. "Un vrai problème", selon Greenpeace

Des centrales nucléaires dont celle du Blayais illégalement survolées par des drones Photo Archives SO

Au nord de la Gironde, la centrale du Blayais, mise en service en 1981, est l'une des plus vieilles de France

"Des drones ont survolé plusieurs centrales nucléaires françaises en octobre, dont celle du Blayais, en Gironde. EDF a révélé l'information mercredi en début de soirée. 

Le premier survol a été détecté le 5 octobre au-dessus de la centrale en déconstruction de Creys-Malville (Isère), puis les autres au cours de la semaine du 13 octobre au-dessus des sites de Gravelines (Nord), Cattenom (Moselle), du Bugey (Ain), de Chooz (Ardennes) et de Nogent-sur-Seine (Aube) et donc du Blayais, à Braud-et-Saint-Louis."

"Le survol des centrales nucléaires est interdit dans un périmètre de cinq kilomètres et de 1.000 mètres d'altitude autour des sites. La France compte au total 19 centrales nucléaires en activité, soit 58 réacteurs (dont 4 dans le Blayais)."

"La démonstration est faite que l'on peut tourner autour des centrales, dans plusieurs endroits en France, et que l'on n'est capables ni d'identifier ceux qui pilotaient les drones, ni de les arrêter"
2014_10_30_SO_Des_centrales_nucléaires_dont_celle_du_Blayais_illégalement_survolées_par_des_drones