Sud-Ouest du 29 septembre 2014

Les municipales ont eu des répercussions sur le Sdis

Les nouveaux maires ont choisi leurs représentants au sein du conseil d’administration.

les municipales ont eu des répercussions sur le Sdis Photo Archives J.-CH. Soulanet

Le Service départemental d’incendie et de secours gère les pompiers du département.

"Parmi les dossiers que ces nouveaux représentants ont trouvés sur la table, figure celui de l'écot que doit verser chaque commune pour le bon fonctionnement du Sdis. Précédemment, certains maires, dont l'ancien de Périgueux, estimaient que leur part était trop élevée. Le président du CA du Sdis, Serge Mérillou, assure que « pour l'instant », aucun nouveau maire ne l'a « sollicité dans ce sens ».

Si cela devait être le cas, le conseiller général de Lalinde prévient : « Si des villes veulent payer moins, il faudra que des villages paient plus. » 

La part communale est fonction de l'intégration d'une ville dans le dispositif des pompiers : « Il y a une différence entre Périgueux, qui bénéficie de secours de qualité 24 heures sur 24, et un village situé à 10 km du centre de secours le plus proche et à 60 km de l'hôpital. »"

2014_09_29_SO_Les_municipales_ont_eu_des_répercussions_sur_le_SDIS