Sud-Ouest du 14 août 2013

De quoi donner le bourdon

Arrivé de Chine dans le milieu des années 2000, le Vespa Velutina s'est d'abord installé en Lot-et-Garonne avant d'envahir l'Europe.

De quoi donner le bourdon Photo Archives X. Leoty

Le frelon asiatique serait arrivé en Lot-et-Garonne via un conteneur de céramique commandé par un pépiniériste en Chine.

"Depuis, le temps a passé, et le frelon s’est propagé jusque dans le nord de l’Europe. « En Suède, le ministère de l’agriculture commence à préparer la population à l’arrivé de l’insecte », note ainsi Jean Haxaire. Communication nécessaire. Car le frelon d’Asiatique, où qu’il passe, suscite psychose et emballement médiatique. Impossible de le nier : la petite bête effraie."

"Si le frelon asiatique dérange, c’est surtout parce qu’il déstabilise l’apiculture. « Il y a deux ans, j’ai perdu 70 % de mon cheptel », s’agace Daniel Bergeron. Apiculteur installé dans la région d’Agen, il a été, l’an dernier, contraint de déplacer plusieurs de ses ruches qui, sous les attaques incessantes du frelon asiatique, mourraient à petit feu. « Certains jours, les frelons happaient jusqu’à 300 abeilles », se souvient l’éleveur. Sans prôner l’éradication, il aimerait que quelque chose soit fait pour protéger ses ruches. « On pourrait par exemple utiliser des phéromones pour stériliser les fondatrices (les femelles frelons, NDLR) et diminuer la population. »"

2013_08_14_SO_De_quoi_donner_le_bourdon