20 Minutes.fr du 5 août 2013

Vacances : Après les noyades , Alliance dénonce un manque de sauveteurs sur les plages

Vacances Après les noyades Alliance dénonce le manque de sauveteurs sur les plages Photo J.-P. Muller/AFP

Un maître-nageur sauveteur de la police nationale observe la côte aquitaine à la jumelle le 2 août 2007 sur la plage du Porge près de Lacanau.

SÉCURITÉ - Le syndicat souligne qu'en onze ans, les effectifs de maîtres nageurs sauveteurs (MNS), issus des CRS, ont diminué d'un tiers sur les plages...

Le syndicat policier Alliance a dénoncé ce lundi un manque de policiers sauveteurs sur les plages après la série de quatorze noyades en France ce week-end. Le ministère de l'Intérieur a lancé dimanche un nouvel appel «à la plus grande prudence et au sens des responsabilités de chacun», alors que 91 personnes se sont noyées depuis le début du mois de juillet, dont 36 sur le littoral.

Pour le syndicat Alliance, «ces drames ne s'expliquent pas par la seule imprudence de la population» mais également par un manque de maîtres nageurs sauveteurs (MNS) issus des CRS sur les plages. Dans un communiqué, le syndicat rappelle qu'en 2002, 720 MNS CRS étaient affectés, pour une durée moyenne de trois mois, sur les plages du littoral français et autres plans d'eau.

En 11 ans, les effectifs ont diminué d'un tiers

En 11 ans, les effectifs ont diminué d'un tiers puisqu'à ce jour ils ne sont plus que 471, disséminés, pour une durée de deux mois à peine, sur une centaine de communes sur les quelque 380 concernées. Alliance rappelle sa «stupéfaction» sur les conclusions du rapport de la Cour des Comptes de la fin d'année 2012 qui suggérait la fin de la participation des MNS CRS.

Le syndicat souligne «qu'au-delà de leur compétence de secouristes hautement qualifiés, les MNS CRS sont les seuls à disposer d'un pouvoir de police pour faire respecter les réglementations en vigueur, lutter contre la délinquance et autres incivilités engendrées par le flux migratoire estivale de la population».