Gironde Vigilante demande le soutien des communes

 

Gironde Vigilante se félicite de la décision du Conseil Municipal de Vensac, portée par son Maire, Jean-Luc PIQUEMAL (Sud-Ouest du 22 novembre 2012 « la commune adhère à Gironde Vigilante »), qui n'a pas hésité à adhérer à notre association et ainsi prouvé son engagement à défendre les intérêts de ses administrés en ce qui concerne la sécurité des biens et des personnes.

Gironde Vigilante défend les usagers du service départemental d'incendie et de secours de la Gironde ; nous entendons rester intègres sur nos valeurs et notre volonté d’intervenir publiquement pour apporter des solutions aux problèmes que rencontrent les communes rurales, non seulement en matière des secours aux biens et aux personnes, mais aussi en matière de désertification médicale ou pharmaceutique, ou encore concernant la pérennité de la polyclinique de Lesparre et plus généralement tout ce qui concerne la défense de nos services publics. Nous sommes une épine dans le pied du SDIS qui cherche par tous les moyens à casser notre association, en faisant croire que tout se passe bien et que notre seul but serait de critiquer les Sapeurs-pompiers. C'est faux, nous avons toujours salué leur professionnalisme et leur dévouement, qu’ils soient SPP ou SPV, mais nous sommes inquiets quant à leurs nouvelles conditions de travail qui, aujourd'hui, à cause d'une réorganisation inadaptée, entraînant l'augmentation des délais d'intervention, les mettent en danger. Notre combat est bien de lutter contre une organisation qui met en péril les biens et les personnes, non contre les hommes qui sont forcés de l’appliquer, même si c’est parfois contre leur volonté.

Dans le but d'avancer dans notre tâche, nous souhaitons, à partir de propositions concrètes, influer sur des documents importants comme le SDACR (Schéma Départemental d'Analyse et de Couverture des Risques) qui traduit ce que sera le Règlement Opérationnel de demain en matière de sécurité, mais pour cela, notre association doit s’investir en temps mais également en argent.

C'est pourquoi, nous souhaitons que dans cet esprit de défense des intérêts des biens et des personnes et du service public, notre appel soit entendu par d'autres municipalités et qu'à l'image de celle de Vensac, elles nous apportent, à leur tour, leur soutien.

Le SDIS cherche à nous faire taire mais il n'y arrivera pas, à plus forte raison, si nous sommes soutenus par un grand nombre d’élus locaux. Gironde Vigilante est là pour défendre l'intérêt de tous.

Les Communes et leurs administrés peuvent compter sur nous et nous accorder leur confiance : nous continuerons à nous battre à leur côté pour obtenir, à nouveau, un service public d'incendie et de secours digne de ce nom.

 Pour le bureau, Jean-Francis Séguy, président de Gironde Vigilante.