Lors de la séance du dernier Conseil municipal, Pascal Abiven, élu en charge des questions environnementales, s'est fait l'écho d'informations énoncées lors d'une récente réunion de la commission locale de l'eau et des inquiétudes liées à la sécheresse. Ainsi pour 2011, avec 661 millimètres d'eau, un déficit des précipitations de l'ordre de 30 % a été constaté. Pire, lors du mois de février 2012, on n'a relevé que 5,5 mm de précipitations (15 fois moins qu'en moyenne)… et le mois de mars s'annonce tout aussi sec.

Si cette sécheresse persistante s'accompagne évidemment d'une baisse significative du niveau des eaux du lac, elle est aussi source d'inquiétude pour les pompiers. L'hiver qui s'achève a été sec, froid et venteux, des « conditions parfaites » pour assécher la végétation des sous-bois (fougères notamment) et faciliter les départs de feux.

Hourtin une sécheresse inquiétante Photo R. Boivinet

La sécheresse de la végétation en sous-bois est source d'inquiétude pour les sapeurs-pompiers.

SO_du_14_mars_2012_Hourtin_Une_sécheresse_inquiétante