La Nouvelle République du 14 février 2012

La question

Faut-il des pompiers pro dans chaque centre de secours ?

14/02/2012 05:24

Mathieu Queval, trésorier national du 1er syndicat des sapeurs-pompiers professionnels, le SNSPP-PATS (*), réagit à l'article sur le délai d'intervention des pompiers sur un incendie à Descartes (voir NR de samedi 11 février, « Les pompiers ont mis 30 minutes à arriver… »). Il y était question d'une arrivée sur les lieux du sinistre en 25 mn, délai jugé « dans les clous » par les pompiers alors que le centre de secours de Descartes est situé à 5 mn. « Je pense que les victimes de cet incendie se moquent de savoir si " les pompiers sont dans les clous " mais plutôt pourquoi un centre de secours flambant neuf n'a pas permis d'avoir une intervention en moins de 15 mn ?, écrit-il. « Depuis plusieurs années, nous demandons que soit étudiée la possibilité de positionner, dans certains centres de secours, des sapeurs-pompiers professionnels en garde de 12 h afin de répondre à un premier départ », ce qui permettrait de soulager les sapeurs-pompiers volontaires qui ont une activité professionnelle en journée. « Nous ne pouvons que déplorer, aujourd'hui, que la sécurité civile en général et les sapeurs-pompiers plus particulièrement ne soient toujours ramenés qu'à un coût, car c'est bien trop souvent ce que nous entendons de la part de nos parlementaires : nous coûtons chers et rapportons très peu, voire rien du tout ! » Et de regretter : « En cette période de campagne électorale, malgré nos interpellations, nous resterons certainement oubliés des candidats. » Le syndicat tient son assemblée générale aujourd'hui, à Tours.

(*) Syndicat national des sapeurs-pompiers professionnels et des personnels administratifs et techniques.

X. R-B