Devant la recrudescence des nids de frelons asiatiques dans notre région, Gironde Vigilante a rédigée une motion adressée au Ministre de L'intérieur, au Préfet de la Gironde, au Président du SDIS 33, au Président du Conseil Général, au Président du Conseil Régional, aux Députés ainsi qu'aux 542 Maires de la Gironde, afin d'obtenir du SDIS 33 la révision de la délibération en vigueur et ainsi qu'il prenne en charge gratuitement la destruction des nids de frelons asiatiques.

Destinataire :
Ministère de l'Intérieur, de l'Outre-mer des Collectivités Territoriales et de l'Immigration
à l’attention de M. le Ministre Claude GUEANT
Sous couvert de M. STEFANINI, Préfet de la Gironde Hôtel de la Préfecture - Esplanade Charles de Gaulle  33077 – BORDEAUX CEDEX

Copies : SDIS 33 ; Conseil Général ; Conseil Régional ; Tous les Députés de l'Assemblée Nationale ; Tous les Maires de la Gironde

MOTION POUR LA PRISE EN CHARGE PAR LE S.D.I.S. DE
LA DESTRUCTION DES NIDS DE FRELONS ASIATIQUES

Depuis la réorganisation du Service Départemental d'Incendie et de Secours de la Gironde, suite à la loi de 1996, certaines interventions autrefois prises en charge par celui-ci, sont devenues payantes, parmi celles-ci, la destruction des nids de guêpes, frelons et frelons asiatiques.

La Gironde est particulièrement touchée par l'invasion des frelons asiatiques et malheureusement 2 victimes sont déjà à déplorer. Les Élus locaux sont de plus en plus sollicités par leurs administrés pour cette problématique.

La sécurité des personnes est remise en cause. Il est tout à fait anormal qu'un habitant qui n'est pas la cause du danger, soit dans l'obligation de s'acquitter d'une somme exorbitante pouvant aller de 200€ à 400€ pour faire détruire un nid.

La crise touche de plein fouet nos communes rurales et les familles ne sont pas toutes en mesure de faire face à de telles dépenses. Par économie, certaines prendront des risques et n'hésiteront pas à faire le travail elles-mêmes, avec les conséquences dramatiques que cela pourrait engendrer.

Une fois de plus, la responsabilité des Maires risque d'être engagée. En effet, si un membre d'une famille se fait piquer par un frelon alors qu'il avait sollicité le Maire aux fins de la destruction du nid, qu'adviendra-t-il pour l’édile, en cas de dépôt de plainte pour non-assistance à personne en danger ?

Nous attirons l’attention de l’ensemble des élus : Sénateurs, Députés, Conseillers Généraux, Conseillers Régionaux, Maires et Conseillers Municipaux, sur les graves conséquences humaines et écologiques que peut entraîner la non-prise en charge par le S.D.I.S., à titre gracieux, de la destruction des nids de frelons asiatiques. Il en va de la sécurité des personnes mais aussi de l'avenir des apiculteurs. Les frelons sont les prédateurs des abeilles, essentielles à la pollinisation ; ils font du tort à toute la biodiversité et à l’écosystème. Il s'agit d'une opération de salubrité publique.

Pour ces raisons, nous sollicitons les Élus pour qu'ils s'engagent à demander au Président du S.D.I.S. de la Gironde de présenter au Conseil d'Administration une modification de sa délibération en vigueur et de proposer une prise en charge gratuite de la destruction des nids de frelons.

                                     

                                                            Pour le Bureau de Gironde Vigilante, Le Président Jean-Francis SEGUY