Monsieur,

Tout d’abord, nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour notre réponse tardive.

Ensuite, en ce qui concerne les propos de Monsieur le Maire de SAINT-LAURENT rapportés dans les colonnes du Journal Sud-Ouest, celui-ci, tout comme l’Association Gironde Vigilante ne critique en aucune manière les Sapeurs-pompiers volontaires. Ceux-ci sont très compétents. Toutefois, les nuits, les samedis, les dimanches et les jours fériés, les interventions reposent sur leurs épaules. Ils sont en astreinte à leur domicile et doivent regagner les Centres de Secours avant de partir en intervention. Il est bien entendu que ces pratiques ne peuvent qu’entraîner une augmentation des délais préjudiciables aux usagers, les Sapeurs-pompiers n’étant pas en caserne. Le prompt secours n’est donc plus assuré, ni le deuxième départ.

Si Monsieur Jean-Marie FERON, en parle en toute connaissance de cause, c’est qu’en tant que Maire de SAINT-LAURENT, il est responsable de la sécurité de ses administrés et de ce fait doit anticiper les risques.

Vous affirmez que de très nombreux Centres de Secours en Gironde et en France, bien que fortement  sollicités, fonctionnent très bien. Nous avons la preuve en Gironde, par de nombreux témoignages récoltés par Gironde Vigilante, que ce n’est pas le cas. Quant à ce qui se passe dans le reste de la France, des Associations telles que la notre n’ont pas encore vu le jour et ne peuvent ainsi vous faire part des dysfonctionnements.

Nous rappelons que notre action se porte essentiellement sur les Services d’Incendie et de Secours en milieu rural afin que ceux-ci retrouvent leur efficacité d’antan. Nous souhaitons simplement qu’il y ait en permanence des Sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires dans les casernes afin d’assurer à toute heure du jour et de la nuit, le week-end et les jours fériés un départ immédiat des secours ainsi qu’un deuxième départ en cas de besoin.

Cordialement,

                                                                Le bureau de Gironde Vigilante